Loading...

vendredi 18 mars 2011

Sortir de l'étatisme...L'énergie nucléaire est inséparable de l'état.

plutôt que de brailler"sortir du nucléaire,"je préférerai"sortir de l'étatisme...
dialogues sur mon forum préféré:
-l'énergie nucléaire est inséparable de l'état...../http://www.liberaux.org/index.php?showtopic=47871&st=0

F*J* D'accord avec H***, y compris sur l'invitation à la modestie. Ce n'est pas parce que les verts font de la démagogie qu'il faut les imiter. Comme le disait hier Guy Sorman, il y a un autre facteur à prendre en compte que le seul avantage économique: le nucléaire civil est par construction une technologie hautement étatisée. Les pays les plus équipés et les plus dépendants de cette production sont des pays où l'Etat est puissant, la gestion technocratique à la française étant un cas paradigmatique. Partout où des référendums ont été organisés pour demander leur avis aux populations locales, elles ont l'ont rejetée ou en ont souhaité la sortie. Il y a bien sûr une part irrationnelle dans ce rejet eu égard au risque probabiliste très faible d'accident (encore que le risque terroriste soit sous-évalué), mais très faible ce n'est pas négligeable, cette défiance de l'opinion se comprend aussi par rapport au caractère irréversible quant aux effets à long terme sur la santé des populations.

F*J* Je viens de regarder pour l'Europe: des référendums ont eu lieu en Suisse, en Italie, en Autriche, en Suède. Seule la Suisse s'est prononcée contre la sortie définitive du nucléaire civil, mais a gélé par votation la construction de nouvelles centrales pour une durée de 10 ans. Nul doute que la situation actuelle changera complètement la donne pour les prochaines votations consultatives prévues en mai prochain.
D'autre part suite à la catastrophe de Tchernobyl, certains parlements ont proscrit l'utilisation de l'énergie nucléaire et la construction de nouvelles centrales comme au Danemark, en Grèce, Irlande et Norvège.
edit: les suisses sont aussi consultés canton par canton en ce qui concerne les sites de stockage:
http://www.romandie.com/infos/news2/201102140624110AWPCH.asp

Ce que tu dis là porte un nom: la Raison d'Etat. Du point de vue du citoyen: peut-on se fier à l'avis des experts et des technocrates?On revient à ce que l'on disait: par rapport aux normes de sécurité, à l'ampleur des moyens engagés et aux infrastructures, le nucléaire est une technologie indissociable de la gestion gouvernementale.



F*J*:-" Et si les p****s alarmistes avaient eu raison? C'est ce que suggère un article paru ce matin dans Owni qui révèle plusieurs rapports accablants dont on peut conclure que la catatrophe ne s'inscrirait pas dans un scénario type loi de Murphy. "

Et du même coup, en finir avec le capitalisme de connivence, l'impunité des "puissants" au nom des intérêts de la France  ( et des copains coquins!)

L'un concerne les normes de contrôle du MOX fourni par Areva, le second du Département d'Etat américain (2003) montrant des dissimulations dans les tests des structures de confinement; le troisième de l'AIEA rédigé après le précédent tremblement de terre en 2007 révèle que les phénomènes d'instabilité de ce type de réacteur et du contrôle du refroidissement en cas de séisme étaient connus. 
“des fissures dans les structures qui maintiennent le combustible nucléaire en place dans le cœur des réacteurs des centrales Tepco” avaient été dissimulées.

Oui, plutôt que de brailler"sortir du nucléaire,"je préférerai"sortir de l'étatisme"...c'est le moment! 
Ne laissons plus personne décider à notre place...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire